Pates aux sardines


Les pâtes aux sardines “pasta chi sardi” est un plat typique de la cuisine sicilienne.  
On peut le préparer de mars à septembre, c’est-à-dire pendant la période de l’année pendant laquelle on peut trouver des sardines fraiches et de cueillir dans les champs le fenouil sauvage,  
ingrédients essentiels de la préparation.  
La sardine (élément essentiel de la recette) est un poisson très diffus de la Méditerranée.
Elle appartient à la même famille que les anchois mais elle est plus grasse et doit pour cela être cuisinée dans les huit heures qui suivent sa pêche pour ne pas compromettre sa saveur.  
Elle se pêche de mars à septembre. Les sardines prévues pour ce plat doivent être fraîches et ne peuvent en aucun cas être remplacées par les sardines à l’huile.  
Elles doivent être nettoyées et réduites en filets, en éliminant la tête, la queue et l’arête centrale.  
Ensuite, elles sont lavées et épongées.  
Quant aux pâtes, en général on utilise trois types de pâtes, toutes de blé dur : les « bucatini », les « perciatelli » légèrement plus gros que les bucatini (appelés souvent maccheroni) et les  « mezzani » ou « mezzi ziti »
Le fenouil de montagne dont parle la recette est le fenouil sauvage. Dans les pâtes aux sardines, on utilise les parties les plus tendres et vertes. Il faut les cueillir dans les campagnes pendant le printemps et à l’automne. On peut cependant le trouver sur les marché avec les sardines fraîches.  
Les autres ingrédients de la recette « classique » sont : les oignons, les anchois sous sel (s’il n’y a pas de sardines), du raisin de Corinthe, des pignons, un sachet de safran, de l’huile, du sel et du poivre. On peut déguster ce plat dans les trattorie et restaurants de la place et de la cote. Il faut absolument goûter ce plat extraordinaire.

Anelletti au four

Les boulettes de riz farci

Cannoli

La cassata

Panelle et croquettes

Sardines “a beccafico”

Le sfincione